Critique : L'illusioniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Critique : L'illusioniste

Message par Xianyou le Lun 28 Juin - 23:25



Synopsis :
À la fin des années 50, une révolution agite l’univers du music-hall : le succès phénoménal du rock, dont les jeunes vedettes attirent les foules, tandis que les numéros traditionnels – acrobates, jongleurs, ventriloques – sont jugés démodés. Notre héros, l’illusionniste, ne peut que constater qu’il appartient désormais à une catégorie d’artistes en voie de disparition. Les propositions de contrats se faisant de plus en plus rares, il est contraint de quitter les grandes salles parisiennes et part avec ses colombes et son lapin tenter sa chance à Londres. Mais la situation est la même au Royaume-Uni : il se résigne alors à se produire dans des petits théâtres, des garden-parties, des cafés, puis dans le pub d’un village de la côte ouest de l’Écosse, où il rencontre Alice, une jeune fille innocente qui va changer sa vie à jamais.

Critique :
Bon, j'dois avouer que je n'étais pas spécialement intéressé par ce film mais ayant gagné des places de cine (moi qui ne gagne jamais de concours d'habitude ) je suis finalement allée le voir aujourd'hui...et je ne suis pas déçu du détour !
Certes au début j'étais un peu destabilisée par le concept ^^" (genre les gestes répétitives montrant le quotidien du magicien et le fait qu'il y ait que peu de paroles) en me disant "c'est quoi ça ?!" Mais peu à peu on se met a accrocher jusqu'à la fin du film. Pourquoi ? Eh bien avant tout que le film s'avère être très en réalité très humain, l'illusionniste cherchant désespérément à trouver une nouvelle place au sein d'une société devenue moderne (l'arrivé de l'électricité dans les villages par exemple), on se met à partager ses sentiments, ses humeurs en subissant son quotidien au jour le jour surtout après sa rencontre avec Alice (je m'arrête sur ce point ). Ensuite, les musique ont été pour moi terriblement accrocheurs à certains passages qui accompagnent bien le film . Malgré le côté un peu triste de l'histoire (on assiste à la décadence d'autres artistes de la "vielle époque"), on a quelquefois des passages comiques et même adorables par moment .
Spoiler:
comme au passage ou il offre des chaussures neuves à la fille =)
Au final, ce long-métrage s'avère être très émouvant et agréable à regarder et j'en garde un bon souvenir pour ma part
Spoiler:
même si la fin est triste en fait



Bande annonce :
avatar
Xianyou
Éclairé
Éclairé

Messages : 719
Date d'inscription : 04/02/2010
Age : 23
Localisation : Au fin-fond de la france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum